En quelques mots

"Avec Elysiane, plus que jamais, le bonheur est dans le contraste. Dans le contre-pied. Et, au fond, c'est aussi le message véhiculé dans les morceaux tout au long de ce premier EP. Invitation à se libérer des chaînes d'un système. En lui faisant le gros

Styles musicaux
  • Rock

Vidéos

Liens

Biographie

[Extrait de l'article de Pierre Paulus pour Génération 21 sur Classic 21 à propos de la sortie de notre premier single "Some Words"]

" Elysiane, pas encore d'EP mais un premier titre dévoilé sur la toile. Et bien d'autres encore planqués dans le dossier d'un PC. Le temps d'arriver à maturité.

Derrière Elysiane, Arnaud Devillers. 23 ans, étudiant.
Arnaud est épaulé par le guitariste de feu Corentin Lecocq. A la batterie, il peut compter sur des amis, comme Louis Jassogne (Bob Doug, Samuel Bosmans, Suasion...). C'est avec Louis, à la batterie, et Germain Piraux, à la basse, qu'Arnaud a investi le Nooba Studio, niché à Grez-Doiceau, pour l'enregistrement de ses premiers morceaux. Parmi lesquels Some Words.

De nouveau, et fort de ce morceau, Arnaud surprend. Lui qui baigne dans la galaxie de groupes au rock bien trempé, voilà qu'il débarque avec un titre qui n'a rien à envier aux derniers Puggy. "Le texte n'a pas spécialement une orientation politique. Je donne mon point de vue sur un phénomène de société qui a trait aux inégalités, au questionnement sur nous-mêmes... Où en sommes-nous? Les gens en tiennent compte ou non...". La voix d'Arnaud plane aux côtés d'un cocktail instrumental, moins pop qu'il n'y paraît. Solo de guitare pour le prouver. Il en profite pour nous dévoiler d'autres titres, en gestation... Une fois encore, l'artiste aura le don de nous prendre à revers. En se détournant de l'univers de Some Words pour en revenir aux premiers amours: Metallica, Muse, Aerosmith, Ghost..."


[2018]


2018 sera l'année du premier EP du groupe Elysiane. Nouveau nom de groupe, nouveaux musiciens, nouveaux morceaux. C'est également l'année qui marque l'arrivée de Loïc Archambeau à la guitare, Arnaud Taymans à la basse et Carlos Delamazure à la batterie."

"Avec Elysiane, plus que jamais, le bonheur est dans le contraste. Dans le contre-pied. Et, au fond, c'est aussi le message véhiculé dans les morceaux tout au long de ce premier EP. Invitation à se libérer des chaînes d'un système. En lui faisant le gros dos. En lui tendant son doigt d'honneur. Avec couleurs et pudeur."